Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2016

HISTOIRE SECRÈTE DE LA CÔTE D'AZUR

 

Les Alpes Maritimes, joyau international, possèdent un particularisme original souvent masqué par la futilité des apparences de la Côte d'Azur.

 

Terre de contrastes qui s'étend des rives de la Méditerranée aux sommets alpins, les Alpes Maritimes concentrent sur leur territoire une palette quasi unique de paysages et de sites, nés de la rencontre des Alpes et de la mer.

 

Ce merveilleux décor de carte postale entraine invariablement le visiteur vers la magie du rêve.

Le cadre exceptionnel, la richesse remarquable du patrimoine architectural et naturel attestent d'une culture spécifique et d'une histoire souvent ignorée, inscrites dans ces villages perchés depuis le bord de mer jusqu’aux vallées chargées de troublantes merveilles.

 

Entre le bleu du ciel et celui de la mer, la féerie du décor inspire déjà l’insolite apparent dans l’omniprésence de la pierre, laquelle témoigne ici, depuis la venue de l’homme.

 

La réalité des Alpes Maritimes, conditionnée par sa situation de carrefour géographique, s’explique par une histoire tourmentée et féconde qui couvre toutes les périodes de l'aventure humaine.

 

Vestiges chargés de secrets, énigmes et monuments païens, trésors légendaires offrent un ensemble exceptionnel de passionnantes reliques à découvrir.

 

Depuis les abondants dolmens et tumulus du Néolithique jusqu’aux 45 000 gravures des hommes du Bronze dans la « Vallée des Merveilles » pour aboutir aux 350 castellaras des Celto-Ligures bâtis sur les collines, la préhistoire s’affirme avec vigueur, avant que les Romains ne marquent le territoire de leur présence.

 

Au départ des Sarrasins, quelques 140 châteaux dressés par de turbulents seigneurs vont garantir une paix relative propice à l’installation de grandes abbayes rivalisant avec la sorcellerie et les hérésies, avant l’active présence d’un millier de tenures des mystérieux Templiers.

 

La division du territoire entre la France et la Savoie entraînent des guerres successives, sources de pillage et brigandage de troupes en campagne, conjuguées aux razzias des Barbaresques.

 

Au fil des siècles, les Alpes Maritimes, terre de douloureuses tragédies, connaîtront l’abandon de leurs villages où les malheureux habitants avaient tenté de sauver leurs biens en les cachant, faisant naître les espoirs d’avides chasseurs de trésors.

 

Edmond Rossi, historien passionné par le passé et la mémoire de sa région, nous invite à décrypter un univers étrange et nous dévoile ainsi une large part d’un aspect méconnu de « L’Histoire secréte des Alpes Maritimes ».

 

Ce livre de 327 pages est disponible en ligne à la FNAC et chez Amazone ainsi que chez EDILIVRE au prix de 25,50 € .

Pour en savoir plus contacter :

edmondrossi@orange.fr

 

 

 

14/03/2016

DEUX LIEUX MYSTÉRIEUX DE LA CÔTE D'AZUR

_CHOUETTE.jpg

Voici, parmi bien d’autres, deux exemples de lieux insolites présentés par l’historien Edmond Rossi dans son ouvrage «  LIEUX MYSTÉRIEURIEUX DE LA CÔTE D’AZUR »

LES RUINES DU VILLAGE MAUDIT DE ROCCASPARVIÈRA

Roccparvièra, comprenez "rocher des éperviers" en Niçois. Ce lieu, aux allures de village fantôme, s'arrache d'une falaise surplombant la vallée du Paillon.

Perchées à 1200 mètres d'altitude, les ruines de Roccasparvièra sont le résidu d'un village vidé de sa population au XVIIe siècle, maudit par la reine Jeanne de Provence, souveraine damnée par le Diable.

Accessible à pied, à une heure de Duranus ou deux heures de marche de Coaraze, le hameau a subi de nombreux tourments: tremblements de terre, crimes atroces, peste, famine... On dit qu'il erre encore des âmes perdues entre les murs de ce village hanté, où près de 350 habitants vécurent au XIII ème siècle.

Aujourd'hui, seule sa chapelle toujours debout, a résisté à la terrible malédiction de la reine Jeann,

Le site et sa légende ont été présentés à la télévision sur RMC découverte en février 2016 par le spécialiste Edmond Rossi.

 

LE TROPHÉE DE LA TURBIE OU « TOUR HEUREUSE »

Si aujourd'hui la "Turris Beata" (du latin "tour heureuse") est en partie détruite, c'est parce qu'elle fut attaquée successivement par les Sarrasins, les Wisigoths ou les Lombards.

Les Romains avaient érigé cette tour en hommage à l'empereur Octave Auguste, qui avait colonisé la région. Mais les guerres ne sont pas la seule résultante de la destruction du bâtiment.

Les moines des Lérins s'y sont aussi attaquée, y voyant un symbole païen sujet à de nombreuses superstitions et croyances...

Et pour cause, la légende raconte qu'un mage satanique appelé Aldemaüs s'ingéniait, dans l'antre de la tour depuis les hauteurs de la Turbie, à détruire les couples heureux comme la Niçoise Tiburge, épouse du comte de Narbonne, dont l'union fut sauvée grâce à ... Saint-Honorat, qui donna son patronyme à l'une des Îles de Lérins.

Découvrez le livre numérisé d’Edmond Rossi sur simple demande à :

edmondrossi@orange.fr

08/03/2016

HISTOIRES ET LÉGENDES DE VILLENEUVE D'ENTRAUNES

60 VILLENEUVE D'ENTRAUNES, CLASTRE page 60.jpg

  • Niché sur les bords du Var, aux limites nord-ouest du département des Alpes-Maritimes, à une centaine de kilomètres de Nice, Villeneuve d’Entraunes, à 900m d’altitude, compte une centaine d’habitants dont trente résidents permanents. En 1754, l’enquêteur du Roi de Piémont-Sardaigne, Gaspard Joanini, témoigne de son isolement en indiquant : “ Ce lieu se trouve en plaine, au milieu des montagnes, distant de la présente ville (Nice) de deux jours et demi en passant dans le domaine de la France par Cros (Ascros) ou Entrevaux et passant dans les Etats de sa Majesté (le Duc de Savoie) quatre jours, ce qui toutefois n’est pas possible en hiver. Il est composé de 46 feux et 200 personnes. Il touche aux territoires de St. Martin, Sauze, Châteauneuf et à celui de Guillaumes en France ”. Le Var tranche le val alpin, opposant les ubacs boisés des montagnes d’Enaux aux adrets marneux où s’étale le village dominé par les écarts du Claous et de Bantes, le tout écrasé par la masse grise des falaises du Rocher de la Maïre à l’origine du terrible torrent du Bourdous. L’Histoire du village n’est qu’une longue lutte contre les débordements dévastateurs du Bourdous. Sorte d’oued le plus souvent asséché, capable d’enfler en quelques minutes à la suite d’un orage, pour se transformer alors en une coulée de boue noire précédée d’un souffle qui descend en grondant à la vitesse d’un cheval au galop, balayant tout sur son passage. Ouvrage illustré, disponible en CD en contactant: edmondrossi€wanadoo.fr prix 15€

Consulter, du même auteur, le livre « Du Mistral sur le Mercantour » inspiré par le passé de Villeneuve d’Entraunes.

Les dieux se sont réfugiés au cœur des régions montagneuses, prédisposant les sommets à devenir de fascinants hauts lieux de l’étrange. A l’extrémité des Alpes du Sud, le « Parc naturel du Mercantour » confirme avec éclat cette vocation établie depuis les origines de l’humanité.

Accrochés à la caillasse au-dessus de gorges étroites et impénétrables, les villages perchés, maintenus à l’écart des bouleversements, ont su résister au temps et garder d’admirables témoignages du passé. Parmi ceux-ci, des récits originaux véhiculés jusqu’à nous par les bourrasques du mistral comme autant de feuilles d’automne. Edmond Rossi, historien originaire du val d’Entraunes, nous invite à pénétrer l’âme de ces vallées, grâce à la découverte de documents manuscrits inédits, retrouvés dans un grenier du village de Villeneuve.

Si les « récits d’antan » présentent des histoires colportées aux veillées depuis la nuit des temps, les « faits divers » reflètent une réalité contemporaine d’une troublante vérité. Edmond Rossi est depuis son plus jeune âge passionné par l’histoire de sa région. Il signe ici son troisième ouvrage aux Editions Alan Sutton.

«Du Mistral sur le Mercantour» (Editions Sutton),

En vente sur Internet http://www.editions-sutton.com

ou dédicacé, au prix de 21 euros, plus frais d’envoi, en contactant edmondrossi@wanadoo.fr

Les « HISTOIRES ET LÉGE NDES DE VILLENEUVE D’ENTRAUNES » sont également disponibles en version numérisée à cette même adresse.

501px-Blason_Villeneuve-d'Entraunes-06160.jpg