Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2017

LEGENDES ET CHRONIQUES INSOLITES DANS LES ALPES MARITIMES

LEGENDES ET CHRONIQUES INSOLITES 2017.jpg

 

 

4 ème de couverture

 

 

Avec les "Légendes et Chroniques insolites des Alpes Maritimes", Edmond Rossi, auteur niçois de plusieurs ouvrages sur le passé de son pays, nous offre un recueil d'une centaine de relations confondant la vérité historique et l'imaginaire de la légende.

 

Pour tous ceux qui désirent connaître non plus une Côte d'Azur artificielle mais une terre de culture et de mémoire, ce recueil constitue une promenade originale puisée aux meilleures sources.

 

Les Alpes Maritimes possèdent un particularisme né d'un isolement géographique, terre de contraste. Elles offrent une tradition enracinée dans un passé fertile en anecdotes souvent ignorées.

 

Merveilleux voyage que ces récits qui vont des légendes des origines aux chroniques d'un millénaire de défis naturels, se poursuivant vers des villages du bout du monde pour y traverser un passé où se croisent les silhouettes d'illustres personnages et l'ombre inquiétante des sorcières.

 

Laissons nous conduire dans les coulisses secrètes de ce théâtre factice qu'est la Côte, vers l'intérieur de ce pays d'Azur, à quelques pas du littoral, pour en découvrir et en pénétrer l'âme.

 

Livre broché de 235 pages au prix de 22,95€ disponible en librairie, sur Internet et dédicacé sur demande à

edmondrossi@orange.fr

 

 

 

 

 

02/04/2017

HISTOIRE SECRÈTE DE LA CÔTE D'AZUR

 N.D. DE MENOURS 1.jpg

 

Les Alpes Maritimes, joyau international, possèdent un particularisme original souvent masqué par la futilité des apparences de la Côte d'Azur.

 

Terre de contrastes qui s'étend des rives de la Méditerranée aux sommets alpins, les Alpes Maritimes concentrent sur leur territoire une palette quasi unique de paysages et de sites, nés de la rencontre des Alpes et de la mer.

 

Ce merveilleux décor de carte postale entraine invariablement le visiteur vers la magie du rêve.

Le cadre exceptionnel, la richesse remarquable du patrimoine architectural et naturel attestent d'une culture spécifique et d'une histoire souvent ignorée, inscrites dans ces villages perchés depuis le bord de mer jusqu’aux vallées chargées de troublantes merveilles.

 

Entre le bleu du ciel et celui de la mer, la féerie du décor inspire déjà l’insolite apparent dans l’omniprésence de la pierre, laquelle témoigne ici, depuis la venue de l’homme.

 

La réalité des Alpes Maritimes, conditionnée par sa situation de carrefour géographique, s’explique par une histoire tourmentée et féconde qui couvre toutes les périodes de l'aventure humaine.

 

Vestiges chargés de secrets, énigmes et monuments païens, trésors légendaires offrent un ensemble exceptionnel de passionnantes reliques à découvrir.

 

Depuis les abondants dolmens et tumulus du Néolithique jusqu’aux 45 000 gravures des hommes du Bronze dans la « Vallée des Merveilles » pour aboutir aux 350 castellaras des Celto-Ligures bâtis sur les collines, la préhistoire s’affirme avec vigueur, avant que les Romains ne marquent le territoire de leur présence.

 

Au départ des Sarrasins, quelques 140 châteaux dressés par de turbulents seigneurs vont garantir une paix relative propice à l’installation de grandes abbayes rivalisant avec la sorcellerie et les hérésies, avant l’active présence d’un millier de tenures des mystérieux Templiers.

 

La division du territoire entre la France et la Savoie entraînent des guerres successives, sources de pillage et brigandage de troupes en campagne, conjuguées aux razzias des Barbaresques.

 

Au fil des siècles, les Alpes Maritimes, terre de douloureuses tragédies, connaîtront l’abandon de leurs villages où les malheureux habitants avaient tenté de sauver leurs biens en les cachant, faisant naître les espoirs d’avides chasseurs de trésors.

 

Edmond Rossi, historien passionné par le passé et la mémoire de sa région, nous invite à décrypter un univers étrange et nous dévoile ainsi une large part d’un aspect méconnu de « L’Histoire secréte des Alpes Maritimes ».

 

Ce livre de 327 pages est disponible en ligne à la FNAC et chez Amazone ainsi que chez EDILIVRE au prix de 25,50 € .

Pour en savoir plus contacter :

edmondrossi@orange.fr

 

 

 

14/03/2016

DEUX LIEUX MYSTÉRIEUX DE LA CÔTE D'AZUR

_CHOUETTE.jpg

Voici, parmi bien d’autres, deux exemples de lieux insolites présentés par l’historien Edmond Rossi dans son ouvrage «  LIEUX MYSTÉRIEURIEUX DE LA CÔTE D’AZUR »

LES RUINES DU VILLAGE MAUDIT DE ROCCASPARVIÈRA

Roccparvièra, comprenez "rocher des éperviers" en Niçois. Ce lieu, aux allures de village fantôme, s'arrache d'une falaise surplombant la vallée du Paillon.

Perchées à 1200 mètres d'altitude, les ruines de Roccasparvièra sont le résidu d'un village vidé de sa population au XVIIe siècle, maudit par la reine Jeanne de Provence, souveraine damnée par le Diable.

Accessible à pied, à une heure de Duranus ou deux heures de marche de Coaraze, le hameau a subi de nombreux tourments: tremblements de terre, crimes atroces, peste, famine... On dit qu'il erre encore des âmes perdues entre les murs de ce village hanté, où près de 350 habitants vécurent au XIII ème siècle.

Aujourd'hui, seule sa chapelle toujours debout, a résisté à la terrible malédiction de la reine Jeann,

Le site et sa légende ont été présentés à la télévision sur RMC découverte en février 2016 par le spécialiste Edmond Rossi.

 

LE TROPHÉE DE LA TURBIE OU « TOUR HEUREUSE »

Si aujourd'hui la "Turris Beata" (du latin "tour heureuse") est en partie détruite, c'est parce qu'elle fut attaquée successivement par les Sarrasins, les Wisigoths ou les Lombards.

Les Romains avaient érigé cette tour en hommage à l'empereur Octave Auguste, qui avait colonisé la région. Mais les guerres ne sont pas la seule résultante de la destruction du bâtiment.

Les moines des Lérins s'y sont aussi attaquée, y voyant un symbole païen sujet à de nombreuses superstitions et croyances...

Et pour cause, la légende raconte qu'un mage satanique appelé Aldemaüs s'ingéniait, dans l'antre de la tour depuis les hauteurs de la Turbie, à détruire les couples heureux comme la Niçoise Tiburge, épouse du comte de Narbonne, dont l'union fut sauvée grâce à ... Saint-Honorat, qui donna son patronyme à l'une des Îles de Lérins.

Découvrez le livre numérisé d’Edmond Rossi sur simple demande à :

edmondrossi@orange.fr